L’automne et ses bons petits plats

randonnée en automne avec Kaya le chien

 

C’est ma saison préférée, je l’avoue.  Sortir ses chandails de laine, les pantalons et les souliers; dormir avec des chaussettes et mettre un petit foulard pour les grandes marches au soleil… Et les odeurs!! C’est peut-être juste moi, mais je trouve que ça sent bon l’automne.  Un de mes souvenirs d’enfance les plus vifs,  c’est l’odeur de l’Halloween. Quand il fait noir et que tu traines ta récolte de bonbons avec tes parents pas trop loin (et qui attendent juste le retour à la maison pour faire le « tri »… i.e. subtiliser les barres de chocolat ! ).

Bref,  j’ai peut-être le corps un peu plus fatigué avec le changement de saisons, mais je trouve ça tout de même magique cette mini saison qui prépare la nature à hiberner, à se mettre en latence pendant quelques mois.

À chaque année, c’est pareil, des envies de chalet et de raclette m’assaillent de plein fouet. C’est-tu plate… faut aller se ressourcer en nature avec les belles feuilles d’automne! Cette année, ce sera encore plus magique parce que ce sera nos premières vacances en famille à tous les trois. J’ai hâte de me promener en forêt avec mes boys et regarder mon chum pêcher par la fenêtre pendant que je bois une tisane et lis un roman dans un fauteuil tout mou.

C’est aussi le moment de l’année où il fait bon cuisiner et réchauffer la maison avec des bouillis, plats en sauce et mijotés. On mange un peu plus, pour se faire un petit gras d’hiver, on recommence à boire des tisanes en après-midi et à se gâter d’un petit dessert… Parce que l’été, c’est bien avec tous les bons légumes croquants et les fines herbes, mais on a moins faim, il me semble. Alors moi, en automne, je me gâte et j’en profite pour faire pleins de bons petits plats réconfortant pour le café. Ça sera le temps de venir faire le plein si vous aussi vous aimez ça les cigares au choux, les boeufs bourguignon et les poulets braisés!

Ça me donne aussi envie de cuisiner des muffins et gâteaux, des tartes aux pommes et autres sucreries… ouf, juste d’y penser ! Oui, je suis gourmande et oui je vais me bourrer la face cet automne (faut manger pour deux quand on allaite, non?). Ma grand-mère était pareille, dès que les feuilles changeaient de couleur, elle se mettait à cuisiner en fou, comme pour emprisonner les dernières récoltes dans des pots Masson ou dans son congélateur. On recevait des cargaisons de conserves, de pâtés, de gâteaux Reine Élisabeth, de gâteaux au carottes, de tartes diverses et variées, on mangeait des bouillis une fois par semaine et on croulait sous la sauce spaghetti! Sa nourriture était la meilleure au monde et je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que c’est elle qui m’a tout appris, du moins les vraies bonnes bases de la cuisine avec un rien et l’art de mettre de l’amour dans chaque chaudron.

Je sais déjà que quand je serai grand-mère à mon tour, je serai tout d’abord un peu grasse parce que manger c’est bon (!) et aussi que je vais nourrir mes enfants et petits enfants tout l’automne et ce jusqu’à Noël. Que ça va sentir bon la bouffe quand ils viendront nous visiter et qu’ils repartiront toujours avec une glacière de plats plein de bonheur et que je cuisinerai en pensant à eux, le sourire aux lèvres.

L’automne, c’est la famille, c’est le cocon et c’est la chaleur du partage d’un bon repas. Je vous en souhaite de biens bons! Allez, je retourne à mes chaudrons!

Dom

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *